Michelin 2007 France

Die ersten News vom franz. Guide Michelin, – Wie erwartet hat Anne-Sophie Pic den 3.Stern bekommen, ebenso Yannich Alleno (beide benutzen CHROMA type 301 Messer)

Neu mit 3 Sternen sind Anne-Sophie Pic, als einzige Frau, Yannick Alléno (Hotel Meurice, Paris), Frédéric Anton (Le Pré Catalan, Paris), Pascal Barbot (LÁstrance, Paris), und Jacques Lameloie (Chagny, Saone-et-Loire).

Den 3.Stern verloren haben Taillevant und Le Cinq im George V Paris. Marc Veyrat schließt sein Lokal Le Feme de mon Pere und behält sein 3 Sterne Lokal in Vevrey-du-Lac. Marc Meneau muss sein Lokal in Saint-Père-sous Vézelay schliessen. Auch das Buerehiesel in Strassburg gibt seine 3 Sterne infolge eines Generationswechsels bei Westermann ab. Mit 26 3 Sterne Lokalen bleibt die Zahl gleich, 65 haben 2 und 436 haben 1 Stern. 2 Sterne Restaurants wurden Le Clos de Sens Annecy, Nicolas Le Bec Lyon, Joel Robouchon Monte-Carlo, Alexandre Nimes-Garos, Eric Briffard Champs-Elysees und les Cèdres Romans-sur-Isere. Von 2 auf 1 fielen Bernard Robin Bracieux, Le Cheval blanc, Lembach, Le Cerf Marlenheim, Patrick Pignol Paris u. Jean-Francois Saint-Martin du Var. Hoffnung auf 3 können Jacques Chibois Grass, Jean-Francois Piège Paris, Gerald Psedat Marseille und Thiérry Marx Cordeillan-Bages. (Übersetzung: Jürgen Weber).

Michelin 2007, tous les classements : consécration pour Anne-Sophie Pic, Taillevent rétrogradé

Le guide Michelin 2007 consacre Anne-Sophie Pic, à Valence (Drôme), qui devient la seule femme trois étoiles de France, et promeut quatre autres chefs à la même disctinction, mais rétrograde le restaurant parisien Taillevent. Anne-Sophie Pic, 37 ans, issue d’une famille de cuisiniers étoilés, est la quatrième femme à obtenir la distinction suprême après Eugénie Brazier et Marie Bourgeois en 1933, puis Marguerite Bise en 1951. Elle était jusqu’à présent la seule femme doublement étoilée de France, avec Hélène Darroze (qui après de nombreuses rumeurs reste finalement à deux étoiles).

Outre Anne-Sophie Pic, quatre cuisiniers obtiennent une troisième étoile : Yannick Alléno (Le Meurice, Paris), Frédéric Anton (Le Pré Catelan, Paris), Pascal Barbot (L’Astrance, Paris) et Jacques Lameloise (Chagny, Saône-et-Loire). Jacques Lameloise, retrouve à 60 ans la troisième étoile qu’il avait perdue en 2005.

Après La Tour d’Argent l’année dernière, le guide déboulonne une autre institution, le restaurant Taillevent qui vient de fêter ses 60 ans, dont 33 avec trois étoiles. Le Cinq, restaurant de l’hôtel George V à Paris, est lui aussi sanctionné, au milieu de rumeurs sur le prochain départ de son chef Philippe Legendre. D’autres établissements prestigieux perdent la totalité de leurs étoiles pour raisons „techniques“. L’établissement hivernal de Marc Veyrat à Megève, La Ferme de mon père, qui vient d’être vendu, perd ses trois étoiles. Marc Veyrat conserve son restaurant d’été à Veyrier-du-Lac près d’Annecy, toujours classé trois étoiles. L’Espérance, le restaurant de Marc Meneau à Saint-Père-sous-Vézelay (Yonne) disparaît lui aussi du palmarès, l’établissement ayant été placé en liquidation judiciaire en janvier après avoir accumulé plus de huit millions d’euros de dettes. Il avait reconquis en 2004 sa troisième étoile perdue en 1999. Le Buerehiesel à Strasbourg quitte également le pré carré des trois étoiles. Son chef Antoine Westermann a décidé fin 2006 de passer le flambeau à son fils après 36 ans d’activité pour se consacrer à ses deux restaurants parisiens, Drouant et Mon vieil ami. Au total, le nombre de restaurants trois étoiles reste stable à 26. Le guide recense par ailleurs 65 deux étoiles, dont sept nouveaux, et 436 restaurants une étoile, dont 50 nouveaux. Parmi les nouveaux deux étoiles figure „Joël Robuchon Monte Carlo“ qui avait obtenu sa première étoile l’année dernière. Joël Robuchon totalise désormais cinq étoiles sur trois restaurants. Aucun changement dans les classements d‘ Alain Ducasse cette année.

Les promus à deux étoiles sont Le Clos des Sens à Annecy, la Villa à Calvi, Nicolas Le Bec à Lyon, Joël Robuchon à Monte-Carlo, Alexandre à Nîmes -Garons, Eric Briffard aux Elysées Paris 8ème (Enfin) et les Cèdres à Romans-sur-Isère.

A noter, la perte d’une étoile Michelin (passe de 2 à 1 étoile) pour Bernard Robin à Bracieux (41), l’auberge du Cheval Blanc à Lembach (67), le Cerf à Marlenheim (67, Patrick Pignol à Paris et Jean-François Issautier à Saint-Martin du Var (06).

Enfin, dans la catégorie „espoirs“ pour la troisième étoile, figurent Jacques Chibois à Grasse (06), Jean-François Piège à Paris, Gérald Passedat à Marseille et Thierry Marx à Cordeillan-Bages (33).
Quelle: www.restho-news.com/sommaire.php
Die komplette Übersetzung auf Deutsch:
http://www.gourmet-report.de/Michelin-2007-France_8110.html

Die FAZ über den 3. Stern von Madame Pic
:
www.faz.net

Sende
Benutzer-Bewertung
0 (0 Stimmen)

Kommentar verfassen

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.